Juste ajouté : Quantité Total Sous-total Livraison incluse en France Continuez à faire vos achats Panier En cours d'ajout... Merci! Epuisé Non disponible

Accident vasculaire cérébral et vision

Accident Vasculaire cérébral et la vision

Un accident vasculaire cérébral, AVC ou attaque cérébrale est provoqué par un caillot de sang entraînant l’interruption de la circulation sanguine dans une zone plus ou importante du cerveau.  L’AVC est la troisième cause de décès en France, il existe plusieurs façons de reconnaître les symptômes. Ceci permet d’agir plus rapidement et d’éviter des causes irréversibles.

 

Source: http://www.accidentvasculairecerebral.fr/

Perte soudaine de la vue : Attention aux Accidents vasculaires cérébraux

 

Un AVC peut toucher chaque individu, il n’y a pas de facteur lié à l’âge ou au physique. Étant l’une des premières cause de décès en France il est important de communiquer sur l’ensemble des symptômes qui interviennent avant l’accident. Parmi ces différents symptômes, trouble de la mémoire, perte de la parole, fatigue, perte de l’équilibre, engourdissement du visage, maux de tête violents, malaise, tremblement, paralysie, se trouve également le trouble ou la perte totale de la vue. Vous pouvez en effet perdre jusqu'à la moitié de votre champ visuel ou encore avoir une vue double lors d’un début d’un AVC.
Que vous ayez des problèmes de vision ou non, un trouble ou perte de la vue subite n’est pas anodin il peut en effet s’agir d’un des symptômes de l’accident vasculaire cérébral. Il est donc important de prendre en compte l’ensemble des symptômes de ce tragique accident dont celui de la vue (qui n’est pas assez communiqué) afin de mieux l’anticiper. Si vous ressentez certains de ces symptômes inutiles d’attendre cela peut être fatal, il est donc urgent d’appeler un numéro de secours comme le 15 ou le 112 avant qu’il ne soit trop tard.
Grand nombre des AVC provoquent des lésions irréversibles au niveau du cerveau et provoque chez l’individu : Perte de la mémoire, paralysie faciale ou corporelle.

C’est pourquoi prévenir est la meilleure stratégie pour lutter contre les AVC.

 

 

08 mai, 2018 par Varionet Blog

Corriger la myopie

La myopie est un défaut visuel touchant la population mondiale. Avec le développement des technologies nos habitudes de vie changent et ont des conséquences directes sur notre vue. Il est scientifiquement prouvé que les outils modernes sont liés au développement précoce et à l'évolution rapide de la myopie. C'est pourquoi les professionnels de la vision conseillent de limiter l'usage d'écran et de regarder régulièrement au loin.

La myopie peut être corrigée de différentes façons:

  • Par des lunettes correctrices: la correction se fait par des verres concaves ou divergents. La puissance de l’œil est diminuée afin que l’image de l’objet regardé se forme sur la rétine.
    C’est un verre épais au bord et fin au centre et d’autant plus épais que la correction est importante. Il existe maintenant des verres amincis qui permettent à grand nombre de myopes de pouvoir choisir des lunettes percées (sans monture) ou nylor (avec un fil qui tient le verre). Mais suivant son degré de correction, il reste avantageux de préférer de petites montures afin de ronger lors du meulage l’épaisseur du verre ou de prendre des lunettes en acétate un peu épaisse pour camoufler le verre.
  • Par des lentilles de contact: toutes les lentilles corrigent la myopie, les rigides, les souples, les jetables mensuelles ou journalières. Le choix se fera en fonction de votre état général, des paramètres de vos yeux (quantité et qualité des larmes, rayons de courbures, cornée et paupières saines…) avec votre ophtalmologue ou votre opticien-optométriste. Le port de lentilles ne pouvant être permanent les lunettes restent indispensables.
  • Par une opération chirurgicale: la chirurgie réfractive effectuée par un ophtalmologue permet de corriger la myopie en rabotant la cornée le plus souvent au laser afin que l’image se forme sur la rétine et plus en avant de celle-ci. Cette opération rapide et indolore se pratique depuis une trentaine d’années sur une myopie stabilisée. La vue est rapidement améliorée.

Aucun traitement médical ne permet de diminuer ou de limiter ce phénomène.
Après 40 ans, la presbytie arrive et le myope enlève ses lunettes pour bien voir de près ; chez certains avec la densification du cristallin, la myopie « régresse ».

 Attention: l’œil myope est plus sensible il est impératif de porter des lunettes de soleil de  catégorie 3 ou 4 suivant les activités, même avec des lentilles de contact.

En route pour les vacances

Les grandes vacances arrivent et les longs voyages en voiture aussi… chacun a envie de se reposer de l’année écoulée et ce temps de trajet peut devenir fatigant et voire même dangereux. Mais un voyage se prépare, c’est pourquoi chaque année de nombreuses associations recommandent aux usagers de faire certaines vérifications avant le départ.

Pour votre sécurité et celle des autres, avoir un temps de sommeil suffisant, préparer vos bagages à l’avance et avoir une bonne vue sont primordiales. N’oublions pas que lors de la conduite, la plupart des informations passent par la vue.

Quelques conseils pour prendre la route en toute sérénité :

Vos yeux :

  • Faire vérifier sa vue avant le départ chez un professionnel de santé. Plus d’un million de conducteurs auraient un problème visuel non ou mal corrigé.
  • Attention à certains médicaments qui influent sur la vision.
  • Porter pour conduire une paire de lunettes adaptées à sa vue et en avoir une autre en cas de perte, vol, casse…. le port de lunettes de soleil vous protégera de l'éblouissement, de la réverbération et des UV.
  • Pour les porteurs de lentilles ou ceux qui n’ont pas de défaut visuel, porter des lunettes de soleil de classe 2 ou 3 pour les journées ensoleillées ; de préférence choisir des lunettes de soleil polarisantes.
  • toujours avoir dans son véhicule un essuie-verre et un spray nettoyant pour vos lunettes.
  • Attention : la conduite est interdite avec des lunettes de soleil de classe 4.

 

Votre vision :

 

  • Attention à votre champ visuel et aux angles morts ; il doit être dégagé à 180° devant vous et les rétroviseurs vous aident pour l’arrière.
  • Respecter les limitations de vitesse : Plus la vitesse augmente plus notre champ de vision diminue et plus notre vision est faussée. En effet, les objets sur la chaussée, les cyclistes, les autres voitures arrivant sont d’autant plus flous que la vitesse est élevée.
  • Attention au temps de récupération après avoir été ébloui ; celui-ci augmente avec l’âge et peut atteindre plus de 2 min. il est vivement recommandé de porter des lunettes anti-reflet, même des lunettes anti-lumière bleue pour se protéger des LED des phares.
  • Attention au temps de réaction : une à 2 secondes s’écoulent entre le moment où l’on voit un obstacle et le moment où l’on réagit
  • Faire des pauses sur les aires d’autoroute pour se délasser et reposer vos yeux ; la somnolence est la 1° cause d’accident sur autoroute.

 

Votre véhicule :

  • Vérifier l’état de propretés des pare-brise (intérieur et extérieur), des retro viseurs, des vitres
  • Faire le plein de lave-glace et contrôler l’état de vos essuie-glaces.
  • Vérifier les pneus et les différents éclairages de votre véhicule
  • Ne laisser aucun objet obstrué vos champs de vision : avant et arrière.
  • Pour les 2 roues, nettoyer vos rétroviseurs ainsi que la visière de votre casque.

 

Et surtout n’oubliez pas de bien nettoyer vos lunettes !

Comprendre et soigner un traumatisme cornéen

Le traumatisme cornéen

Le traumatisme cornéen est un des principal motif de consultations chez les médecins ophtalmologues aux urgences. Les bricoleurs et jardiniers du « dimanche » ne se protègent généralement pas les yeux avant de travailler et sont les premiers concernés par le traumatisme cornéen. Il y a également ceux qui descendent les pistes de ski sans lunettes, ceux qui reçoivent un coup de poing dans l’arcade et les imprudents qui débouchent une bouteille de champagne, les incidents de paint-ball... tout autant de situations qui provoquent un choc oculaire et qui abîment la cornée.

Les symptômes d’un traumatisme cornéen

La douleur est souvent immédiate et très intense, c’est cela en général qui informe l’individu et le mène à l’hôpital ou chez un docteur. Cependant il peut arriver que la douleur intervienne plusieurs heures après et souvent la nuit comme par exemple lors d’une brûlure aux ultra-violets. Dans ces cas-là il est important d’aller au CHU le plus proche afin d’avoir un avis médical précis et être soigné par un expert en ophtalmologie.

La prévention du traumatisme cornéen

Pour se protéger sa cornée, ses yeux et protéger également sa vue il y a des gestes simples comme le port de lunettes de sécurité ou lunettes de bricolage lorsque l'on pratique ses activités. Ces lunettes de protection existent en lunettes à votre vue, en lunettes solaires et lunettes sans correction. Pour ceux qui sont au ski il y a les lunettes de soleil de préférence avec des verres polarisants. Pour une éclipse solaire il existe des verres spéciaux catégorie 14 qui permettent de protéger vos yeux.

Les différents traitements pour guérir un traumatisme de la cornée

S’il s’agit d’un corps étranger « classique » ; Poussière, grain de sable … Il suffit de rincer ses yeux à l’eau froide.

S’il s’agit d’une éclaboussure par un produit chimique il faut rincer l’œil avec du sérum physiologie pendant au moins 15 minutes puis consulter un ophtalmologue par la suite même si vous n’avez aucune douleur.

Après une brûlure physique il ne faut rien faire tout seul il faut immédiatement aller au CHU pour être pris en main par un expert. 

Si vous venez de recevoir un choc (coup de poing) il ne faut pas rincer l’œil ou le toucher il faut le fermer et également aller consulter un docteur.


Dans les plus graves des cas il existe une greffe de la cornée !

 

 

Protection visuelle à la maison

Le beau temps est de retour et nous profitons des week-end de mai pour jardiner, débroussailler, bricoler…

 

 

De nombreux traumatismes, chocs ou blessures oculaires sont dénombrés chaque année et environ 50% d’entre elles se produisent chez soi.

Etre en sécurité aussi chez soi :

Pour la plupart d’entre nous, lunettes de sécurité ou lunettes de protection riment avec milieu professionnel ; nous pensons à certains métiers de la chimie, de l’agriculture, de la sidérurgie… et beaucoup de taches banales du quotidien, comme tondre la pelouse, l’utilisation de produits ménagers, nous semblent sans danger.

Quelques conseils pour protéger vos yeux et ceux de vos proches :

  • Utilisation de lunettes de protection : portez des lunettes de sécurité normées et appropriées à vos besoins visuels et taches à effectuer. Celles-ci doivent vous protéger des copeaux de bois, des poussières, des produits chimiques, des projectiles… et vous offrir une vision claire, nette et précise. Elles peuvent être solaires ou correctrices pour les travaux de proximité.
  • Pour bricoler, entreprendre des travaux assurez-vous d’un bon éclairage
  • Enlever les débris avant les chantiers : ôter par exemple les pierres avant de tondre, celles-ci peuvent dangereuses pour vous comme pour les personnes autour surtout les petits enfants.
  • Rangez correctement les produits dangereux, les outils en faisant attention qu’ils ne soient pas accessibles aux enfants.
  • Lavez-vous bien les mains après l’utilisation de produits ménagers, phytosanitaires…

Pour une protection facile et confortable nous vous proposons des lunettes Varionet Safety équipées de verres anti-lumière bleue ou de verres dégressifs pour les plus de 40 ans. Ces lunettes de protection répondent à la norme EN 166 FT, elles sont en polycarbonate et leurs verres résistent à l’impact d’une bille d’acier de 6 mm de diamètre et de  0.86 g lancée à la vitesse de 45 m/s. Les lunettes de protection Varionet Safety Pro ont une caractéristique supplémentaire : un anti-buée de surface très performant.

N’oublions pas que nous n’avons que 2 yeux et que 80 des informations de notre quotidien proviennent de la vue.

En quelques mots pour finir :

Toujours porter des lunettes de protection pour le bricolage, le jardinage…

Interdire aux plus jeunes les jeux dangereux, les arbalètes, les pistolets à billes…

En cas de traumatisme, consulter urgemment un ophtalmologue et ne toucher pas l’œil abimé.

 

Les aliments et notre vision



Une bonne nutrition pour une bonne vision

Bien manger est essentiel pour bien voir. En effet certains nutriments comme les vitamines et les minéraux nous aident de façon naturelle à protéger notre vision des effets irréversibles liés de l’âge. Grâce à une bonne nutrition les risques de perte de la vision sont considérablement réduits.

Les aliments amis de nos yeux

La vitamine A, indispensable à la rétine
• Œufs
• Beurre
• Viande
• Tomates
• Abricots
• Poivrons

- Le bêta- carotène, antioxydant précurseur de la vitamine A
• Carottes
• Abricots
• Patates douces
• Mangues
• Papayes
• Tomates

- La vitamine C protège la cornée et le cristallin de l’oxydation et aide à prévenir la cataracte
• Agrumes
• Légumes à feuilles vertes
• Choux

- Lutéine et zéaxanthine, des composants de la macula contre la cataracte et la DMLA
• Fruits et légumes jaunes, oranges ou verts

- Les oméga-3, pour entretenir la rétine et contre la sécheresse oculaire
• Poissons

S’exposer au soleil pour pas que nos yeux manquent de vitamine D

Même si certains aliments possèdent de la vitamine D il est important de sortir et de s’exposer au moins 15 minutes par jour au soleil. Les UV permettront à vos yeux de ne pas manquer de cette vitamine essentielle. Si vous avez des enfants incitez les à jouer dehors et à s’exposer au soleil (attention à la sur-exposition!).

Conclusion sur ce qu’il fait du bien à nos yeux

Pour avoir de beaux yeux en bonne santé, il est important de manger varié et équilibré sans oublier les fruits et les légumes porteurs de nombreuses vitamines. Pour protéger sa vue il faut également soustraire deux composants : La fumée de cigarette ainsi que les rayons du soleil, donc évitez de fumer et portez des lunettes de soleil pour protéger vos yeux d’un vieillissement précoce.

28 avril, 2017 par Varionet Blog

PIXIUM VISION : redonner la vue, redonner la vie

Pixium Vision, le projet Iris se concrétise

Jeune entreprise française, Pixium Vision amène depuis quelques années de nouvelles perspectives aux mal ou non-voyants; en effet elle pourra venir en aide à plus de 4 millions de personne à travers le projet Iris. Celui-ci consiste à restaurer une partie des fonctions visuelles des non-voyants dans le but de leur redonner la vue. Une technologie de pointe qui permettrait à des patients aveugle de retrouver une vie « normale ».

Une belle avancée pour l’optique

Avec pour projet de rendre la vue grâce à de simples implants, l’entreprise Française bouleverse le monde de l’optique et apporte un réel espoir à ces nombreux patients atteints de non voyance. Pixium Vision a annoncé l’homologation Européenne pour sa rétine artificielle. Une fois cette norme validée par l’Union Européenne, la commercialisation d’Iris a rapidement débuté. Ce nouveau projet possède 3 fois plus d’électrodes que la première version, ce qui permettrait d’offrir aux patients une vision aussi proche que possible de la normale. Cette semaine Pixium Vision a réussi l'implantation et l'activation de son œil bionique Iris II sur un patient espagnol.

Le nouveau projet de l’entreprise Française Pixium Vision

L’entreprise ne s’arrête pas là et travaille actuellement sur d'autre projet en parallèle comme Prima. Celui-ci consiste en la création d’un implant sous-rétinien qui permettrait d’améliorer la vue des individus atteints d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Pixium Vision cherche aussi des solutions pour les patients atteints de rétinopathie pigmentaire.


N’oublions pas que, quelque soit notre âge, il est important de se protéger de la DMLA, une des causes de cette maladie visuelle : La lumière bleue artificielle nocive dégagée par les écrans. Alors lorsque vous êtes devant votre ordinateur, télévision, smartphone ou même votre tablette adopter le bon geste, portez une paire de lunettes de repos au traitement « Cool Blue ».

18 février, 2017 par Varionet Blog

Modelage cornéen

Orthokératologie : Des lentilles de nuit uniquement

Orthokératologie

Le remodelage cornéen ou Orthokératologie est une alternative à la chirurgie destinée aux personnes légèrement et moyennement myope et/ou astigmate. Cette pratique est encore peu courante en France mais très étendue dans les pays d’Asie et même aux Etats-Unis. En effet, celle-ci a déjà fait ses preuves, elle consiste à remodeler la cornée via des lentilles cornéennes semi-rigide qui se portent uniquement la nuit et qui permettent au patient de retrouver une vision nette sans équipement au réveil et durant toute la journée.
Il est cependant essentiel de s’adresser à un ophtalmologiste-contactologue formé en Orthokératologie afin de savoir si votre cas est en adéquation avec le traitement.

Comment fonctionne le remodelage cornéen ?

Le remodelage cornéen consiste à porter des lentilles semi-rigides et qui ont une forme particulière durant la nuit. En appuyant sur la cornée, elles permettent de corriger la vision sans modifier les couches cellulaires plus profondes. Pour bénéficier de ce traitement, il est nécessaire que la vue soit stabilisée mais il n’y a pas d’âge minimum. Il est cependant obligatoire d’avoir une bonne hygiène pour éviter les risques d’infections et d’irritations.

Les risques de l’Orthokératologie

Comme tout traitement, il existe plusieurs risques plus ou moins dangereux :
- La lentille peut se déplacer durant la nuit ce qui perturberait la vue dès le lendemain
 Les infections et irritations oculaires si l’hygiène n’est pas irréprochable
 Avoir une mauvaise vue la nuit si le patient doit se lever en urgence (pour s’occuper d’un bébé par exemple).


Afin d’éviter tout problème, il est important d’être suivi par un médecin ophtalmologue formé en Orthokératologie.

OMEGA 3 et la vue

L’œil par sa complexité est une merveille de la nature. Il capte la lumière, l’analyse et interagit avec son environnement. Il est nécessaire de le préserver et de le garder en bonne santé aussi longtemps que possible. Parce que la vue c’est la vie, à travers cet article nous allons vous expliquer comment les OMEGA 3 jouent un rôle essentiel dans la préservation de notre vision. En effet, l’hygiène alimentaire et le bon équilibre entre OMEGA 3 et OMEGA 6 permettent de protéger et entretenir la vision sur du long terme.

 

Problèmes visuels : les premiers signes

La vue est l’un des 5 sens qui régissent la vie humaine, c’est pourquoi il est important de prendre soin de nos yeux et d’apprendre à reconnaître les divers problèmes de vision et leurs symptômes induits. Voici quelques conseils pour vous aider à détecter ces différents signes.

 

La vue évolue tout au long de la vie et des troubles visuels peuvent apparaître à tout âge. En conséquence, un contrôle et la surveillance de l’acuité visuelle et des annexes oculaires sont nécessaires.

  • Si votre vision de loin est floue ou vous avez tendance à plisser les yeux pour regarder au loin et vous approchez votre feuille pour lire ou écrire, vous êtes certainement myope. Ce défaut visuel est souvent diagnostiqué durant l’enfance ou l’adolescence.
  • Si vous souffrez de maux de tête et avez des difficultés à lire longtemps, vous souffrez de fatigue visuelle par contre vous voyez sans difficultés au loin, vous êtes surement hypermétrope ou astigmate.

Ces 3 amétropies (défauts visuels) peuvent être décelés quel que soit votre âge.

 

  • Vers 40-45 ans, apparaît la presbytie lié au vieillissement naturel de l’œil, vous avez des difficultés à lire votre journal, toutes les activités de vision de près deviennent difficiles, vos bras deviennent trop courts ! 

De façon générale, dès que vous avez le sentiment de tension, de lourdeur ou d’inconfort au niveau des yeux, il se peut que vous ayez un problème visuel. D’autres symptômes peuvent se manifester comme des sensations de brûlures, des démangeaisons ou irritations du blanc de l’œil ou des paupières.

 

Ces gènes peuvent être ponctuelles mais si elles durent et deviennent gênantes dans votre quotidien, consultez un professionnel de la vue, ophtalmologue, optométriste, opticien. Celui-ci vous prescrira des lunettes de vue ou des lentilles de contact pour corriger une amétropie, des séances de rééducation (orthoptie) pour corriger un défaut de convergence.