Juste ajouté : Quantité Total Sous-total Livraison incluse en France Continuez à faire vos achats Panier En cours d'ajout... Merci! Epuisé Non disponible

Corriger la myopie

La myopie est un défaut visuel touchant la population mondiale. Avec le développement des technologies nos habitudes de vie changent et ont des conséquences directes sur notre vue. Il est scientifiquement prouvé que les outils modernes sont liés au développement précoce et à l'évolution rapide de la myopie. C'est pourquoi les professionnels de la vision conseillent de limiter l'usage d'écran et de regarder régulièrement au loin.

La myopie peut être corrigée de différentes façons:

  • Par des lunettes correctrices: la correction se fait par des verres concaves ou divergents. La puissance de l’œil est diminuée afin que l’image de l’objet regardé se forme sur la rétine.
    C’est un verre épais au bord et fin au centre et d’autant plus épais que la correction est importante. Il existe maintenant des verres amincis qui permettent à grand nombre de myopes de pouvoir choisir des lunettes percées (sans monture) ou nylor (avec un fil qui tient le verre). Mais suivant son degré de correction, il reste avantageux de préférer de petites montures afin de ronger lors du meulage l’épaisseur du verre ou de prendre des lunettes en acétate un peu épaisse pour camoufler le verre.
  • Par des lentilles de contact: toutes les lentilles corrigent la myopie, les rigides, les souples, les jetables mensuelles ou journalières. Le choix se fera en fonction de votre état général, des paramètres de vos yeux (quantité et qualité des larmes, rayons de courbures, cornée et paupières saines…) avec votre ophtalmologue ou votre opticien-optométriste. Le port de lentilles ne pouvant être permanent les lunettes restent indispensables.
  • Par une opération chirurgicale: la chirurgie réfractive effectuée par un ophtalmologue permet de corriger la myopie en rabotant la cornée le plus souvent au laser afin que l’image se forme sur la rétine et plus en avant de celle-ci. Cette opération rapide et indolore se pratique depuis une trentaine d’années sur une myopie stabilisée. La vue est rapidement améliorée.

Aucun traitement médical ne permet de diminuer ou de limiter ce phénomène.
Après 40 ans, la presbytie arrive et le myope enlève ses lunettes pour bien voir de près ; chez certains avec la densification du cristallin, la myopie « régresse ».

 Attention: l’œil myope est plus sensible il est impératif de porter des lunettes de soleil de  catégorie 3 ou 4 suivant les activités, même avec des lentilles de contact.

la myopie

L’œil myope

La myopie est une anomalie visuelle identifiée dès l’Antiquité par Aristote. Il s’agit du trouble réfractif le plus répandu dans le monde. Certains ophtalmologues parleraient même d’épidémie : d’après une étude menée par l’université de Canberra (Australie) 90% des jeunes étudiants des pays développés d’Asie sont myopes contre 30% dans les années 70. On retrouve ce phénomène partout dans le monde, aux USA la population de myopes est passée de 25 à 45%.


La myopie est souvent diagnostiquée jeune vers 6 ans. Les enfants lisent de très près, s’approchent pour regarder les écrans, plissent les yeux pour voir au loin… elle évolue souvent jusqu’à 16 ans et se stabilise vers 20-25 ans. Elle peut de nouveau évoluer chez les femmes lors des grossesses. Généralement, plus elle apparaît tôt, plus elle est forte. Elle varie en fonction de facteurs environnementaux et héréditaires.
Le plus souvent elle touche les 2 yeux et est peu différente entre eux.


Le mot « myope » vient du grec muôps « qui cligne des yeux pour mieux voir » et du latin myop, opis « qui a la vue basse ».
L’œil myope voit mal de loin et très bien de près. Tout se passe pour lui comme s’il regardait à travers une loupe. L’image d’un point éloigné est floue pour le myope, celle-ci se forme en avant de la rétine et non sur celle-ci comme dans le cas de l’œil emmétrope (œil normal). Il en résulte que le myope voit une tache et non un point ! En revanche, lorsqu’il regarde de près (sans correction), le myope voit nettement sans faire intervenir le réflexe d’accommodation.
Dans la grande majorité des cas, la myopie est « axile », c’est-à-dire qu’elle est la conséquence d’un globe oculaire trop long (+ de 23.5 mm). Elle est plus rarement due à une cornée trop courbée.
Elle est souvent associée à un astigmatisme.

Différents degrés de myopie :

  • De 0.25 à 3.00 dioptries: myopie faible
  • De 3.25 à 6.75 dioptries : myopie moyenne
  • Au-delà de 7.00 dioptries : myopie forte
  • Les myopies supérieures à 20 dioptries sont rares.

L’acuité visuelle du myope est inférieur à 10/10° avec une distance maximale de netteté à 5 m. Un myope de -0.50 dioptries a une acuité de 5/10° et sa distance maximale de vision nette est située à 2 m de son œil. Celle d’un myope de -2.50 est de 1/10° et sa distance de vision nette se situera à 40 cm de son œil. Cette distance sera d’autant plus rapprochée que la myopie sera importante. Le fort myope aura une vision floue au-delà de 10 cm, il ne peut se déplacer et pratiquer ses activités quotidiennes (sport, travail, cuisine…) sans être corriger. 

Dès -0.50 dioptries, la conduite est interdite sans correction ; le port de lunettes de vue ou lentilles de contact est obligatoire sans oublier d'avoir une paire de lunettes de dépannage dans sa voiture !

 

20 juin, 2017 par Varionet Blog